ACTU | Thomas CAPELLA du Istres Provence handball en rééducation

Thomas CAPELLA et Istres Provence handball, préparation de la seconde partie de saison

Thomas Capella et Istres Provence handball se prépare très intensément à cette seconde partie de saison. Hélas pour Thomas sur le banc de rééducation. Dernièrement les joueurs étaient au Centre International de préparation physique en altitude de Briançon. Web 13 tv revient sur cette scéance d’oxygénation. Et puis il nous semblait important après sa blessure du 18 octobre de revenir avec Thomas CAPELLA sur cet accident de match et comment il aborde sa rééducation.

Interview de Thomas CAPELLA transmise par le service communication du club.

Istres Provence handball
Rééducation intensive pour Thomas CAPELLA. Crédit photo club.

THOMAS CAPELLA : « JE REVIENDRAI PLUS FORT !! !

17/01/2018

 Opéré le 30 novembre du genou, après sa blessure contractée lors du match contre Besançon le 18 octobre, Thomas Capella a repris le chemin de la salle d’entrainement pour entamer son processus de rééducation. L’occasion pour nous de le rencontrer et de vous donner de ses nouvelles.

Thomas, tout d’abord comment vas-tu ?

Tout va bien. Ça fait maintenant plus d’un mois que j’ai été opéré. J’ai passé la période la plus compliquée post opératoire avec les béquilles, l’attelle et les douleurs liées à l’opération. Aujourd’hui je marche sans aide ce qui est déjà très positif. Je suis lancé à fond dans le travail de rééducation.

Istres Provence handball
Thomas CAPELLA à l’époque à Chartres. Crédit photo club.

Justement peux-tu nous dire ce qui t’attend à partir de maintenant ?

J’ai commencé la kiné douce trois jours après l’opération pour retrouver un peu d’amplitude et retravailler les appuis. L’objectif du moment est de redynamiser les muscles du quadriceps et du mollet qui ont beaucoup souffert pendant la période d’immobilisation. On va commencer à attaquer la kiné plus intensive. Fin mars début avril je ferai un premier passage au centre de rééducation de Saint-Raphaël pour travailler avec des spécialistes équipés d’un matériel haut de gamme. D’ici là j’aurai repris un peu la course. Je reviendrai sur Istres continuer la rééducation avec Michaël Hibschele pour la partie kiné et Thierry Lombard sur la partie physique. Et puis début juin je ferai un deuxième passage au centre de rééducation pour un travail plus lourd orienté sur la préparation physique avec des charges musculaires plus élevées et un travail cardio plus poussé.

Quand peut-on espérer te revoir sur les terrains ?

La fin de protocole de rééducation est prévu huit mois après l’opération soit fin juillet. Les spécialistes m’ont fait comprendre qu’il serait très difficile de reprendre avant ces huit mois. Certains tentent un retour plus rapide mais ils estiment qu’il y a minimum 20% de chance de rechute si ce délai n’est pas respecté. C’est un risque que je ne veux pas prendre. J’ai fait une croix sur cette saison et vais tout faire pour être au top pour la reprise de la prochaine saison et revenir plus fort.

Istres Provence handball
Thomas CAPELLA sous les couleurs du Istres Provence handball.

Peux-tu nous raconter ce qu’il s’est passé lors de ce match contre Besançon ?

En tout début de match, sur une fin de montée de balle, je vais croiser avec Nico et au moment où je pose ma jambe gauche je sens une énorme douleur dans le genou. Je m’écroule au sol et la douleur persiste une quinzaine de seconde. Après plus rien. C’est comme un shoot d’adrénaline. J’ai les larmes qui montent aux yeux, je tremble, je crie. J’ai eu plusieurs blessures aux genoux mais je n’avais jamais rien ressenti de tel. Pourtant je n’ai rien senti craquer mais je sentais que quelque chose n’allait pas. Sur le bord du terrain je n’ai pas vraiment mal mais je sais que c’est grave. Tout se mélange et j’ai peur du verdict. Quand je me retrouve dans la salle des kinés ils me font les tests habituels et je vois sur leur visage que ça ne sent pas bon. Ensuite on a dû laisser passer une semaine pour que le genou dégonfle et passer des examens complémentaires qui ont confirmé que le genou n’était simplement plus maintenu que par le muscle et non plus par les ligaments. Au final le bilan est lourd, désinsertion du ligament croisé antérieur avec une fracture du ménisque et une lésion du ligament latéral externe.

L’avais-tu senti venir ?

Je n’ai ressenti aucune gène physique avant cette blessure mais je vais te raconter une anecdote. On est pas mal à être fan de NBA dans l’équipe et le matin du match, à la vidéo, on parlait tous de la blessure horrible de Gordon Hayward survenue dans la nuit. Je sais pas pourquoi mais toute la journée j’ai eu cette blessure dans la tête en me disant « il ne faut pas que tu te blesses ». C’est la première fois que ça m’arrivait d’avoir ces idées noires. La suite vous la connaissez … Depuis je ne veux plus voir d’images de blessure.

Comment as-tu accueilli cette blessure ?

Cette blessure est certainement la plus redoutée par les sportifs car la plus longue à s’en remettre. Les premiers jours ont été très difficiles. Tu as l’impression que tout s’écroule. Tu ne penses qu’à ça et à tout ce que tu vas manquer. Pour penser à autre chose je me suis remis tout de suite au travail. L’opération étant prévu un mois et demi après la blessure il a fallu gagner un maximum de volume musculaire pour que la perte engendrée par l’opération soit le moins visible possible. Je me suis plongé à fond dans cet objectif pour me libérer la tête, même si l’attente de l’opération a été longue, surtout quand tu sais le travail qui t’attend derrière. Depuis que l’opération est passée je vois les améliorations au quotidien et du coup je pense beaucoup moins au handball mais plus à ce qu’il me reste à faire.

Istres Provence handball
Un joueur qui va manquer le temps de sa rééducation. Crédit photo club.

Comment vis-tu cette blessure au quotidien ?

C’est très compliqué de vivre en marge du groupe, de travailler seul. Tous les moments de partage, de joie, même de souffrance et de peine c’est ce qui manque le plus. Malgré tout je peux compter sur mes coéquipiers qui me montrent tous les jours qu’ils sont avec moi. Je pense notamment à ce match de Coupe de la Ligue contre Aix où je me suis approché du terrain pour les féliciter. Ils m’ont tous sauté dessus pour partager ce moment avec moi et me montrer que je fais toujours partie de ce groupe. C’était un moment fort.

Quel regard tu portes sur le parcours de l’équipe sur cette première partie de saison ?

La saison avait mal commencé mais on est monté petit à petit en puissance, en commençant par un match nul à Pontault qui est un vrai bon résultat. Ensuite les victoires se sont enchainées avec en parallèle une fabuleuse aventure en Coupe de la Ligue qui nous a apporté des joies immenses. Pour l’instant on est dans nos objectifs, voire même au-dessus, mais la deuxième partie de saison va être plus dure que la première. Dans ce championnat tout va très vite. Ils va falloir être costaud mais tout le monde est concentré et bien conscient qu’avoir son destin entre les mains et un vrai luxe. Je sens le groupe très appliqué et très concerné pour finir cette saison en apothéose.

Quant à l’équipe elle se prépare entre autre pour mars au choc contre Toulouse.

PREPA : LE BILAN DU STAGE À BRIANÇON.

Centre de préparation physique en altitude de Briançon. Crédit photo CIPPA

Lundi midi les joueurs de Gilles Derot prenaient la route de Briançon pour un stage d’oxygénation de 2 jours dans la station des Hautes Alpes. Après une grosse période de travail physique, les joueurs Istréens ont pu bénéficier d’un cadre idéal pour recharger les batteries et aborder la dernière ligne droite de la préparation hivernale dans des conditions optimales.

Accueillis au Centre d’oxygénation de Briançon, réputé pour avoir accueilli de nombreux sportifs dans le cadre de leur préparation physique olympique, les coéquipiers de Thomas Tricaud ont profité de ces deux jours pour renforcer la cohésion et l’esprit d’équipe.

Istres Provence handball
La montagne pour se préparer à la seconde partie de saison. Crédit photo club.

Lundi c’est une sortie en moto neige suivie d’un dîner dans un restaurant d’altitude qui attendaient les joueurs. Mardi matin le staff leur avait concocté un petit entrainement avant une balade en raquette dans l’après-midi sur le domaine de Serre-Chevalier.  » C’était juste magnifique » savoure encore Thomas Tricaud. Enfin Mercredi matin les joueurs ont pu profité du complexe spa des Grands Bains du Monétier pour une dernière matinée pleine de relaxation.

Istres Provence handball
Du terrain de hand à la motoneige. Crédit photo club.

 » Le stage s’est super bien passé raconte le capitaine Thomas Tricaud. Les activités étaient énormes et le beau temps était au rendez-vous donc toute l’équipe s’est régalée. Cela nous a permis de récupérer un peu de nos premières semaines très intenses de préparation. L’intérêt de ce genre de stage est avant tout de consolider le groupe et de lui permettre de vivre des moments forts avant la reprise du championnat. C’est aussi le moment de se détende, de rigoler et de penser à autre chose. »

Istres Provence handball.
Un solide appétit autant avec la fourchette que le ballon. Crédit photo club.

De retour de Briançon ce mercredi les joueurs retrouveront les terrains dès jeudi matin avant de se déplacer à Montpellier dans la soirée pour y affronter le leader de Lidl Starligue pour leur deuxième rencontre amicale de l’hiver.

WEB 13 TV continuera à vous informer des développement des résultats du Istres Provence handball.

 

(Visited 18 times, 1 visits today)

À propos de l'auteur

Bernard BEKA Journaliste depuis 1982. Dès leurs créations dans le monde des radios libres avec un parcours passionnant dans ce média. Puis une école de formation des métiers de la radio.LYON Membre de Reporters sans Frontières depuis 1986 je suis très attaché aux valeurs de liberté de la presse et des journalistes. Organisateur de la Journée Internationale de la Liberté de la Presse Aix en Provence.2015 avec web13tv comme réalisateur et producteur de cet événement. Couvertures de guerres et de conflits entre autres Balkans, Irlande du Nord,Turquie. Fondateur de VOCALIS TV sur Aix en Provence en 2015 je suis passionné de direct et d'organisation événementiels. Je me suis installé dans le Grand Sud depuis novembre 2014 afin de m'impliquer auprès des villes, communes et villages de Provence au travers de mon émission " WEEK-END EN PROVENCE" allant à la rencontre des terroirs et des événements du 13. En septembre 2017 VOCALIS TV et Web13Tv décident de fusionner pour mettre en synergie leurs forces respectives. Offrir un média de qualité aux habitants du 13 en réunissant nos énergies nous a semblé constructif. Responsable du service des sports de WEB13TV.

Vous devez être enregistré pour laisser un commentaire.

LAISSEZ VOTRE COMMENTAIRE